Introduction

Introduction

L'autorité, le pouvoir sont des modes de relation commandés par le psychisme. Mais, heureusement ce ne sont pas les seuls comportements. Pour éviter de laisser une fausse impression du psychisme, nous abordons le mode de la relation sans contrainte.

L'autorité résulte d'une pulsion caractérisée par un but représenté par un site ou un lieu qui est un ensemble d'objets. L'autorité est la dernière pulsion d'une série de pulsions sans objet particulier. C'est l'autoritaire qui introduit l'objet. Une fois acquise cette pulsion de l'autorité, il est formé très rapidement toute une chaîne de nouvelles pulsions. Mais l'objet reste toujours masqué par autre chose. L'autoritaire apporte au psychisme la projection sur une autre instance. L'objet reste caché derrière cet instance qui remplace le lieu.

Nous nous concentrons donc sur toutes les pulsions de représentations de personnages qui utilisent un objet en tant que moyen.

Pour ce chapitre, nous utilisons un vocabulaire psychologique différent qui sera peut-être plus familier et qui sera mieux compris. Par exemple, nous parlerons de dissociation au lieu de projection sur une instance. Dans la mesure où l'imaginaire donne une série de captures visuelles, on peut parler de série de projections. Mais dans le changement de captures, on a un effet très net de dissociation entre deux instances. Les deux instances sont coprésentes. Et cette dissociation est aussi essentielle que la capture. La dissociation est l'essence de la relation.

Précisément, nous commençons par la psychanalyse de Mélanie Klein de façon à exposer nos propres concepts de la pulsion. Cette psychanalyse nous permet de prendre la petite enfance comme point de départ de l'évolution psychique. Ensuite nous défilons la chaîne des pulsions à travers tous les âges jusqu'à l'âge adulte en marquant toutes les conséquences qui ont rapport avec la relation humaine. La relation apparaît comme un but central de toute l'existence. La relation est le centre autour duquel tournent les individus et ceux qui ont choisi de lui tourner le dos doivent perdre une grande énergie de résistance.

Nous avons osé introduire des dessins de scènes imaginaires. La nature de l'imaginaire étant sonore et verbale mais surtout visuelle, il est justifié d'utiliser des dessins.